franca ravet, rebonds

Deuxième accrochage
19 septembre 2018 | 18:00
Exposition
20 septembre 2018 - 20 octobre 2018

 

Rythmes

 

Fin 2006, Franca Ravet, confortablement installée dans son atelier bruxellois, seringue à la main, trace ce qui nous apparaît comme un profil. Il semble avancer, sortir de lui-même, au point de se dédoubler.

C’est un moment précis dont se souvient l’artiste, car il a figé en elle un désir puissant de répéter, non plus le geste, puisqu’il lui a semblé achevé, mais le motif lui-même.

Juin 2018, le profil ne l’a pas quittée. Il continue de la hanter, mais à la façon d’une petite musique intérieure qui l’entraîne et la porte sans qu’elle ne sache précisément où, à chaque nouvelle toile.

Un trait noir, une présence quasi humaine, quasi identique qui se répète sans jamais lasser. Comme si Franca Ravet s’était lancé le défi de se chercher, se reconquérir peut-être, se remémorer non pas uniquement sa propre histoire, mais toutes celles avant elle, depuis que l’Homme a ressenti le besoin de marquer sa présence dans ce monde, de s’immortaliser.

Par ce trait, elle revient encore et encore, de manière incantatoire, à cette matrice humaine originelle. Elle affirme ainsi la supériorité de l’art, celle qui atteste son existence d’être humain, pensant et créatif, capable de se réinventer à l’infini.

Car elle y revient toujours, et encore pour longtemps nous dit-elle, puisque l’empreinte ne semble pas vouloir s’effacer de sa mémoire.

Il est donc question d’histoire et de mémoire, mais pas seulement. Un projet encore plus ambitieux semble sous-tendre le travail de l’artiste. La quête d’une certaine vérité, qui, puisqu’elle n’est pas unique, se confronte à de nouvelles réalités, à la recherche d’elle-même.

Le motif s’imprime, se calque, se multiplie donc, mais n’est jamais parfaitement identique.

C’est un déni de perfection, une définition de l’art. Un rythme, une musicalité qui évoluent sur un paysage changeant où se reflète l’ambition de l’artiste en miroir.

Il y a donc aussi du mouvement dans les toiles de Franca Ravet. Une progression, un devenir. Une recherche de dépassement qui se traduit par un approfondissement sisyphéen de soi-même et de ce qui nous entoure.

Les techniques et les matières s’appliquent à se suivre et nous invitent à vibrer au gré de rythmes entêtants.

 

Malika Es-saïdi

art stories | gallery

Heures d'ouverture
Jeudi: 14:00-18:00 ou sur rendez-vous
Vendredi: 14:00-18:00 ou sur rendez-vous
Samedi: 14:00-18:00 ou sur rendez-vous
franca ravet, extreme limite, 40x30cm, 2017
franca ravet, du même sang, 100x140cm,2017
franca ravet, blanc et noir, 100x70cm,2018
franca ravet,écran de fumée, 100x70cm, 2017
franca ravet,écran total, 100x80cm, 2017
franca ravet, L'omerta, 100x100cm, 2018
franca ravet, La loi du silence, 100x70cm, 2017
franca ravet, la planque, 100x70cm, 2016
franca ravet, la proie, 140x120 cm,2018
franca ravet, la source, 100x100cm, 2015
franca ravet, le passage, 100x160cm,2017
franca ravet, tête promise, 100x70cm, 2016
franca ravet, l'effervescence du vide, 100x100cm, 2012
franca ravet, les heures creuses, 60x60cm, 2016
franca ravet,l'évasion, 100x140cm, 2018
franca ravet, l'ombre de Caen,100x100, 2011
franca ravet, meduse bleue, 60x60cm, 2017
franca ravet,mémoire trouble, 100x100cm, 2017
franca ravet, ne te retourne pas, 100x210cm, 2017
franca ravet, noir égo, 140x120 cm, 2017
franca ravet, orages inter-lopes, 110x110, 2018
franca ravet, resilience, 150x160cm, 2018
franca ravet, sans appel, 100x70cm, 2016
franca ravet, sans titre, 20x20cm,2010
franca ravet, sans titre, 20x20cm,2014
franca ravet, tabou, 60x60cm,2017
franca ravet, sans titre, 20x20cm,2015
franca ravet, turbulences, 100x210cm, 2017
franca ravet, une guêpe dans la ruche, 100x100cm, 2018
Le resquilleur-100x170-2017
Sans titre 1.techniques mixtes sur bois.20x20.2013
Sans titre 2.techniques mixtes sur bois.20x20.2013
Sans titre 4.techniques mixtes sur bois.20x20.2013
Sans titre 3.techniques mixtes sur bois.20x20.2013
Sans titre-62.20x20.2010
Sans titre-20x20-2010